Le Bébé

 

bebes

 
Effectué précocement, un traitement ostéopathique permet de limiter les éventuelles séquelles dues à la naissance.

La naissance peut être le premier traumatisme de la vie d’un enfant.
Même s’il est nécessaire, l’emploi des spatules, forceps, produits qui accentuent les contractions (etc) peut bloquer le crâne délicat d’un nouveau-né. Parfois, ces blocages s’estompent seuls, mais ce n’est pas toujours le cas. Des tensions peuvent s’installer et entraîner des troubles immédiats ou tardifs qui seront alors plus difficiles à soulager.

Ces troubles résultent de la perte de mobilité de certaines structures (crâne, bassin, colonne vertébrale…). Rétablir la liberté de ces dernières permet de résoudre les symptômes du nourrisson.

L’ostéopathe agit ainsi :

– Interrogatoire sur la grossesse, port du bébé, stress survenus…

–  Interrogatoire sur la naissance, son déroulement, sa prise en charge médicale, la présentation de l’enfant, la durée du travail et de l’accouchement…

–  Examen visuel et palpatoire approprié au nouveau-né, à la recherche d’éventuelles pertes de mobilité.

– Traitement à l’aide de techniques très douces, pour redonner une liberté de mouvement aux structures en dysfonction.

Indications d’un traitement ostéopathique :

– premier accouchement,

– utilisation de forceps, spatules, etc…

– long travail ou très court,

– traumatisme de l’enfant après sa naissance (chute, choc, etc…)

– il tourne la tête préférentiellement d’un côté (crâne aplati, cheveux s’usant prématurément d’un côté).

– régurgitations excessives sur une longue période, sans raison médicale apparente.

– troubles du sommeil, agitation, etc…

– otites à répétitions